Roy Jans: Enfin, la victoire qui met en confiance





PERENCHIES, 23/07/2018 - Depuis quelques jours, Roy Jans tournait autour de la victoire. Il s’était classé 2e du GP Monseré et, mercredi dernier, 6e du GP Cerami. A GP de Pérenchies, il a enfin débloqué le compteur de sa saison 2017. Son dernier succès remontait au «Sluitingsprijs» à Putte-Kapellen en fin de saison 2016. «Il a évolué ces derniers temps», explique Frédéric Amorison, directeur sportif. «Il est très ‘fit’, il a repris confiance et la victoire ne peut que l’aider à aller plus loin. Il va rouler à Dwars door Het Hageland, à l’Arctic Race, au GP de Zottegem, entre autres, avec une confiance au maximum, ce qui est très bien pour lui.»

Le course de Pérenchies a été catalysée par une échappée d’une dizaine d’hommes qui contraint les coureurs de WB-Veranclassic- Aqua Protect à mener la chasse. «Les gars ont roulé en tête de peloton toute la journée», souligne Frédéric Amorison. «Les 6 derniers circuits étaient tracés sur des pavés, avec le train de nos coureurs, le peloton s’est écrémé par l’arrière. Roy, qui était encore frais, est sorti dans un groupe dans le dernier tour. Le Français Damien Dassonville a tenté son va-tout à 5 kilomètres du but mais Olivier Pardini était revenu avec d’autres sur le groupe de Roy et il a tout donné pour revenir sur le fuyard. Roy a lancé son sprint à 250 mètres de la ligne et il a gagné confortablement.»

Roy Jans. «Je n’ai pas coupé après le championnat et j’ai continuer à rouler et à courir. Je savais que je pouvais gagner à Pérenchies pour deux raisons: j’avais bien sprinté au GP Monseré et j’étais encore là au GP Cerami; par ailleurs, je savais que la malchance m’avait enfin oublié. Car je sais depuis le début de saison que la condition est là, mais j’ai connu beaucoup de problèmes… Une grosse chute aux 4 Jours de Dunkerque et une autre aux 3 Jours de La Panne qui ont toutes deux laissé des séquelles. J’ai connu d’autres chutes plus légères mais aussi pas mal de problèmes mécaniques. Cela étant, je n’ai jamais vraiment douté. Le GP de Pérenchies est certes une course 1.2 mais une victoire est une victoire et elle met en confiance. Mon programme des prochaines semaines est très intéressant avec des courses à ma mesure et donc à ma portée.»

Résultats du GP de Pérenchies


Nos podiums cette saison