Julien Stassen: «Mes racines sont dans l’équipe»





MOUSCRON, 29/09/2017 – Julien Stassen a été reconduit pour 2018 chez WB-Veranclassic-Aqua Protect, équipe au sein de laquelle, avec toutes ses évolutions, le coureur d’Aubel a lancé sa carrière professionnelle. Julien Stassen a en effet fait ses premières armes en 2013 au sein de la structure d’espoirs «Idemasport» avant de passer dès 2014 chez les pro de «Wallonie-Bruxelles». Il est d’ailleurs, avec Tom Dernies, le coureur le plus ancien de l’équipe actuelle, devenue continentale professionnelle en 2017. «Je suis en effet de la génération de Justin Van Hoecke et du regretté Antoine Demoitié chez Idemasport», explique Julien Stassen, incontournable équipier chez WB-Veranclassic-Aqua Protect. «J’ai eu la chance de suivre la filière, de continuer dans la structure. J’ai senti que je passais un cap à partir de 2014 quand nous avons commencé à enchaîner les courses de classe «.1». Petit à petit, nous sommes devenus une équipe pro avec un vrai programme pro, nous sommes respectés dans le peloton depuis 2016 avec, notamment, l’arrivée de Baptiste Planckaert. J’ai pris du coffre au fil des années, j’ai vraiment grandi avec l’équipe.»

Julien Stassen est l’équipier-type, heureux de faire son métier, de se mettre au service de ses co-équipiers. «Je ne suis pas le coureur protégé dans le groupe, je me donne à fond pour les autres: je protège du vent, je prends l’échappée au besoin… Je fais ce travail sans arrière-pensée. Il est essentiel d’avoir des coureurs comme moi sur qui on peut compter au sein d’une équipe.»

La saison 2017 aura été l’occasion pour Julien Stassen de prendre encore plus d’envergure et d’expérience, dans la continuité qu’il connaît depuis 2013. «Nous avons accès cette année aux épreuves du World Tour où tout va plus vite, plu fort. J’ai vécu ces ambiances extraordinaires des classiques du printemps, un autre niveau, plus grand, plus costaud. Mon but en 2018 est de continuer sur ma lancée, de progresser. Mon envie est de découvrir le Tour des Flandres et Paris-Roubaix.»

Le coureur d’Aubel disputera le Tour de Turquie à la mi-octobre, un dernier challenge pour la saison 2017.«J’ai connu un petit coup de mou en août dernier mais je n’ai jamais perdu ma motivation. J’apprécie donc, dans cette optique, ma sélection pour la Turquie, un superbe challenge pour terminer la campagne 2017 en beauté.»


Nos podiums cette saison