Le test à l’effort: essentiel pour lancer la saison





LOUVAIN-LA-NEUVE, 20/11/2017 - Les coureurs de l’équipe WB-Veranclassic-Aqua Protect ont passé leurs traditionnels tests physiques d’avant-saison au Centre d’Aide à la Performance Sportive (CAPS) à Louvain-La-Neuve (UCL) en compagnie de leur entraîneur Alexandre Abel (1).

(1) Les représentants des trois grandes universités wallonnes (UCL, ULB, ULg) ont décidé de combiner leur expertise, avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, dans des domaines variés du sport en créant ce Centre d’Aide à la Performance Sportive (CAPS), asbl. L’objet du CAPS est donc de fournir aux athlètes bénéficiant d’un statut toute l’aide nécessaire pour préparer au mieux les diverses échéances compétitives et devenir ainsi les porte-drapeaux du sport belge au plus haut niveau international. (www.capsport.be).

Le test à l’effort permet d’évaluer le potentiel physique du coureur à la reprise pour pouvoir, notamment, déterminer des zones d’entraînement sur lesquelles le coureur va devoir travailler en vue des premières compétitions.

Ces zones sont au nombre de trois: 

    • > grande zone d’endurance que l’on va évaluer et travailler jusqu’au premier stage de préparation en décembre: c’est la zone de travail en foncier;
    • > entre la fin décembre et la mi-janvier, on travaillera des intensités plus importantes pour augmenter la condition physique de l’athlète; cette condition arrive très vite, en quelques semaines, chez un coureur qui a une bonne base;
    • > ce niveau de forme sera affiné lors du 2e stage de préparation en janvier qui se terminera de manière idéale une dizaine de jours avant la reprise de la saison; la charge de travail diminuera progressivement pendant cette période pour retrouver de la fraîcheur et être performant en début de saison.

Le test à l'effort permet de mesurer le paramètre de l’acide lactique, facteur physiologique lié à l’intensité de l’effort. "Le test à l’effort est valable pour tous les sportifs, de haut niveau et amateurs", explique Alexandre Abel. "Pour pouvoir améliorer la condition physique de tout sportif, il y a un schéma à suivre: quand les trois zones d’intensité ont été déterminées par le test à l’effort, c’est à l’entraîneur d’entrer en jeu à de déterminer une planification. Un test à l’effort est aussi essentiel pour analyser le bon fonctionnement cardiaque."


Que fait le coureur pendant le test?
"Le protocole du test a été fixé: concrètement, le coureur démarre à 100 watts de puissance et on augmentera de 40 watts toutes les 8 minutes; la fin du test est déterminée par l’épuisement du coureur."




 AUDIO

Test à l’effort: le but > Ecoutez Alexandre Abel
Test à l’effort: mesure de l’acide lactique > Ecoutez Alexandre Abel
Test à l'effort: l'acide lactique > Ecoutez Alexandre Abel
Test à l’effort: l'interprétation du test > Ecoutez Alexandre Abel
Test à l’effort: réservé au haut niveau? > Ecoutez Alexandre Abel


 


Nos podiums cette saison